Clotilde Courau

C’est à l’âge de 16 ans que Clotilde Courau se destine à une carrière de comédienne. Elle s’inscrit aux cours Simon, aux cours Florent, à l’ENSATT et à l’atelier Blanche Salant à Paris et débute au théâtre dans la compagnie Francis Huster aux côtés de Cristiana Reali et Valentine Varela, Valérie Crunchant, Estelle Skornik, Olivier Martinez

En 1990, elle fait ses premiers pas au cinéma avec Le Petit Criminel de Jacques Doillon pour lequel elle est récompensée du prix de la meilleure actrice au Festival international du film de Berlin  et une nomination pour le César du cinéma pour le César du meilleur espoir féminin.

Elle devient une des nouvelles coqueluches du cinéma français et enchaîne une importante série de films parmi lesquels L’ Appât, Les Grands Ducs de Patrice Leconte, Fred de Pierre Jolivet, Marthe, Le Poulpe, La Parenthèse enchantée, Exit, Promenons-nous dans les bois, Embrassez qui vous voudrez de Michel Blanc

En 1995, elle tourne dans Élisa de Jean Becker et reçoit le prix de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) et deux nominations pour les César du cinéma pour le César du meilleur espoir féminin et le César de la meilleure actrice dans un second rôle.

Elle reçoit en 1995 le prix Suzanne-Bianchetti (jeune actrice la plus prometteuse) et en mars 2000 le prix Romy-Schneider (meilleur espoir féminin du cinéma français).

En 2002, elle joue dans, Un monde presque paisible, la Mentale, Mon idole, et en 2007, dans La Môme.

Devenue princesse après avoir scellé son union avec le Prince Emmanuel-Philibert de Savoie, elle partage sa vie entre son pays et l’Italie où elle tourne principalement pour la télévision italienne.

Elle continue depuis sa carrière d’actrice et de comédienne avec succès entre l’Italie et la France.