Les cours complémentaires

Les cours complémentaires sont ouverts à tous, en complément ou non de la formation générale de théâtre.

Pour connaitre les tarifs, et obtenir plus de renseignements, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en nous contactant via notre page contact, par mail ou par téléphone au 01 43 55 69 61.

  1. 1
    JEU FACE CAMERA

    Christopher MACK est de double nationalité : Française et Américaine. Après la préparation d’un doctorat en Art Dramatique à City University of New York Graduate Center, il commence un long parcours de professeur et coach.
    C’est grâce à des exercices à la fois simples et ludiques que nous allons développer un jeu vrai et spontané. Dans ce cours sera abordé l’exercice du casting, passage obligé (ou presque) pour faire du cinéma. Etre confronté a soi même et révéler sa puissance sensible à travers sa propre histoire et ses souvenirs. Puis un travail d’écriture de petites scènes afin de développer l’imaginaire et les capacités de chacun… Comprendre autrement la nécessité de créer des objectifs, des actions « psychophysique » à un personnage dans une situation qu’il aura lui même inventé.

    TRAVAIL DE GROUPE : Mardi 12h30 – 15h30

  2. 2
    ACTING IN ENGLISH

    Christopher MACK  est de double nationalité : Française et Américaine. Après la préparation d’un doctorat en Art Dramatique à City University of New York Graduate Center, il commence un long parcours de professeur et coach. Pour ce cours Chris Mack travaille main dans la main avec la comédienne et coach anglaise Julie KAYLA.

    Vu le nombre croissant de tournages internationaux en Europe, il est devenu indispensable que les acteurs puissent maîtriser l’anglais; c’est pour cette raison que nous proposons ce cours d’Acting in English à l’Atelier. Aborder le jeu par le biais d’une langue étrangère est l’occasion rêvée pour l’acteur de se réinventer.  Privé des mots, il va chercher ailleurs pour trouver d’autres moyens d’expression ce qui va lui permettre de découvrir une nouvelle liberté et l’amener à « vivre avec sincérité dans le cadre des circonstances imaginaires… »
    C’est grâce à des exercices à la fois simples et ludiques que nous allons développer un jeu vrai et spontané. Ce n’est qu’à partir du moment où l’acteur commence à trouver une aisance, un plaisir et une vraie liberté de jouer dans la langue anglaise, que nous aborderons la prononciation et les intonations.
    Notre objectif n’est pas d’enseigner à l’acteur de « bien parler anglais » mais de « bien jouer en anglais ».

    « We work on a variety of texts from plays and screenplays in English.
    There are two coaches for the class, Julie Kayla and myself, who alternate running the course.
    We start with a series of exercises that are Stanislavski based, as well as other exercises drawn from a variety of methodologies (Meisner, Method, Viewpoints, etc), to help develop your capacities as an actor to be present, engaged in your body (and not in your head), listening, honest and reactive, all while acting in English.  The first texts and scenes are rather short, to help us get to know you.  Afterwards, you will work on longer scenes, leading up to a group project for the end of our time together. » Chris Mack

    TRAVAIL DE GROUPE : Lundi 15h45-18h45

  3. 3
    LA CLASSE PREPARATOIRE

    La classe préparatoire est ouverte aux élèves à partie de la 2e année, en parallèle de la Formation Générale, et/ou après la 3e année. 

    Elle prépare les élèves aux concours des Ecoles Nationales, aux auditions et aux castings.

    Elle s’adresse aussi  à ceux qui se destinent au coaching, à la mise en scène et à la direction d’acteur.

    • Mercredi 13h30 – 16h30
    • Jeudi 12h30 – 15h30

  4. 4
    ATELIER DE CREATION

    mené par Laurent Domingos l’Atelier de Création s’adresse aux élèves à partir de la 2e année qui veulent apprendre à développer un projet.

    Un groupe de 14 élèves maximum – après validation de l’équipe suite aux présentations de fin juin ou sur audition (rendu de décision début juillet)

    ATELIER DE CREATION : DE L’IDEE A LA SCENE

    • Le principe :

    Apprendre aux élèves à concevoir un projet théâtral, depuis l’envie, le concept, jusqu’à la réalisation finale. La classe sera composée d’un petit nombre de groupes. Chaque groupe concevra un projet de création et le mènera au bout : à la fin de l’année scolaire il aura la chance de pouvoir effectuer une représentation devant un public, dans des conditions de montage professionnelles.

    Ce cours est complémentaire de la Formation Générale en ce sens qu’il apprend à la fois à mettre en place un projet artistique, mais aussi à créer une mise en scène. Peu d’école font cela, et aucune avec la méthodologie précise que nous proposons.

    • En pratique :
    • Atelier mené par Laurent Domingos, ancien élève de l’Atelier, metteur en scène
    • Tous les vendredis de 16h30 à 19h
    • Nombre d’élèves maximum : 15.
    • Des élèves déjà confirmés à partir de la seconde année après validation de Laurent Domingos au moment des filages de juin ou sur audition

    Nous formerons 3 à 4 petits groupes seulement, afin d’avoir le temps, à chaque séance, de travailler en profondeur sur les projets.

    • Méthodologie :

    Il ne s’agit pas seulement de mettre en scène. Il s’agit d’apprendre à gérer un projet.

    L’année se déroulera en trois étapes :

    Etape 1 : conception de l’idée de création :

    Pourquoi décide-t-on de créer ? Qu’a-t-on envie de défendre ? Une grande liberté est laissée aux groupes (monter un texte existant, rassembler des textes, écrire, écriture de plateau, travail corporel, …) mais cette liberté est canalisée, les groupes sont aiguillés et conseillés dans leurs recherches bibliographiques.

    Cette recherche sera encadrée et stimulée, pour permettre à chaque groupe d’être créatif tout en restant efficace dans le cadre d’une année scolaire[1].

    • A la fin de cette étape, chaque groupe doit pouvoir présenter un propos détaillé et un casting, une distribution des rôles dans le groupe (qui met en scène, qui est en charge de la scénographie, des costumes, des lumières, du son) devant les autres groupes.
    • Cette étape devra être finalisée fin Novembre 2021.

    Etape 2 : phase de création :

    Pendant cette phase, une grande discipline est demandée à chaque groupe, qui devra tenir un cahier de création. Ce cahier est fondamental il devra contenir :

    • Un rétro-planning partant de la représentation afin de bien gérer le temps
    • Une tenue de toutes les dates de répétitions, avec des prises de notes pour chacune. Cela permet une rigueur, une cohérence, et de voir combien de travail aura nécessité leur création.
    • Il devra aussi y avoir, par poste (costumes, lumière, scénographie), un suivi de réalisation et de budget (non financé par l’école).
    • Chaque semaine, chaque groupe présentera son avancement et on travaillera à la fois artistiquement la mise en scène et la direction d’acteurs, mais également la partie organisationnelle.
    • Cette phase doit se terminer mi-Mai 2022. L’idée est d’avoir un spectacle de 45mn.

    Phase de finalisation et de représentation :

    Durant cette phase, il va falloir

    • Présenter le bilan du cahier de répétition
    • finaliser les costumes, la scénographie, les lumières, faire des filages.
    • Entrer en contact avec le théâtre partenaire et faire le montage et le filage technique.
    • Et enfin, la représentation et le démontage.

    Et pour conclure, chacun présentera son cahier et le bilan de cette aventure.

    • L’idée est de jouer mi-Juin 2022

    [1] On pourra utiliser des techniques de recherche collective d’idées comme le double entonnoir (https://www.e-marketing.fr/Thematique/academie-1078/fiche-outils-10154/Le-double-entonnoir-325921.htm),

  5. 5
    PLAY A SONG - VOIX PARLEE, VOIX CHANTEE - DU JEU AU CHANT

    mené par Guillaume Stirn l’Atelier Play a song s’adresse à tous les élèves  qui veulent développer leur travail vocal.

    Un groupe de 12 élèves maximum.

    • 4h tous les 15 jours / 70 heures annuelles
    • samedi 17h-21h
    • PLAY A SONG_ ATELIER MUSICAL-GUILLAUME STIRNPLAY A SONG VOIX PARLEE, VOIX CHANTEE… DU JEU AU CHANT :Guillaume Stirn propose un atelier musical axé sur le développement vocal.
    • Ce n’est pas un « cours de chant » comme on l’entend généralement mais une approche différente pour les acteurs / actrices en formation de travailler sur lespotentialités de leur voix.
    • Deux objectifs sont posés:- le premier est de perfectionner sa technique de chant et d’affirmer son identité vocale. D’aider l’élève dans sa future vie professionnelle à être en capacité d’interpréterune chanson au sein d’un projet de film ou de spectacle théâtral ou musical quand le projet l’exige.- le second objectif est la prise de conscience de l’importance de la voix chantéesur la voix parlée et notamment sur le jeu de l’acteur. Lorsque l’on chante on dispose de « plusieurs voix » selon l’intention que l’on veut donner ou le type de chanson à interpréter.Cet éventail de voix à disposition (voix de tête, voix dans le souffle, voix timbrée, voix cassée, pleine voix, voix susurrée, voix de poitrine etc…) et qui sont comme des outils pour chanter peuvent éclairer différemment la manière d’utiliser la voix dans le jeu de l’acteur.Nous verrons la façon dont un acteur « s’empare » d’une chanson au sein d’un film, d’une pièce de théâtre ou d’une comédie musicale, et la manière de passer du chant aux scènes jouées et vice versa. Plus généralement, quel est l’impact sur le plan émotionnel ou symbolique de la chanson ou de la musique pour un comédien?Son jeu d’acteur est-il influencé par la bande-son du film qu’il interprète ?

      Doit-il pouvoir lui-même chanter si le projet l’exige ?

       

      L’objectif principal dans ces ateliers est donc la prise de conscience de l’identité

      vocale du comédien ou de l’acteur.

    • Un atelier / trimestre :Le premier atelier a pour objectif pratique d’inclure une chanson connue dans une scène jouée seul ou à plusieurs. Exemples de chansons : « Que reste-t-il de nos amours » de C.Trenet, « Let it be » des Beatles, « Heroes » de David Bowie, « la Javanaise » de S.Gainsbourg etc…La scène sera improvisée ou écrite en fonction d’une libre interprétation préalable de la chanson. Cette chanson devra être chantée ou parlée-chantée ou simplement fredonnée(intégralement ou partiellement). L’intérêt sera notamment de travailler sur le passage du jeu au chant et viceversa.Le deuxième atelier est un projet de création d’un cabaret imaginaire où lescomédiens et comédiennes devront composer un spectacle incluant des scènesjouées et des chansons. La liste sera établie à partir d’un choix faisant plus ou moins consensus parmi des chansons emblématiques (et évocatrices sur le plan scénique ou visuel) du répertoire francophoneExemples: « la Mer » C.Trenet, « Avec le temps » L.Ferré, « Ne me quitte pas » J.Brel, « Je suis venu te dire que je m’en vais » S.Gainsbourg, « le Sud » N.Ferrer, « La non demande en mariage » G.Brassens, « l’Aigle noir » Barbara , « Il est cinq heures » J.Dutronc, « La bohème » C.Aznavour, « Harley Davidson » B.Bardot, « Je ne regrette rien » E.Piaf, « Pull marine » I.Adjani, « l’Eté indien » J.Dassin, « Ma préférence » J.Clerc, « Rive gauche » A.Souchon,

      « Week-end à Rome » E.Daho, « Osez Joséphine » A.Bashung, «Andy » Rita Mitsouko,

      « l’envie» J.Hallyday, « Le paradis blanc » M.Berger, « la Mer » C.Trenet, « Le tourbillon » J.Moreau .. etc..

      L’intrigue narrative se fera en fonction des chansons qui serviront de fil

      conducteur au spectacle.

      Le troisième atelier a pour objectif d’interpréter des chansons de films

      anglophones et francophones : « un Américain a Paris », « les Demoiselles de

      Rochefort », « le Magicien d’Oz », « West side story », « La La Land » etc..